jeudi 25 avril 2019

Retour sur le documentaire « Le Cerveau des Enfants » Ciné-débat


Le documentaire « le Cerveau des Enfants » est signé Stéphanie Brillant en 2018. Stéphanie est journaliste, réalisatrice et productrice française voyageant beaucoup aux States.
Elle produit son petit bébé pour nous plonger dans les neurosciences afin de comprendre ce qu’il se passe dans le cerveau de nos petits minois. Comprendre pourquoi ils peuvent passer en très de seconde à un état joyeux à un état de colère ou de larme. Sous le nom de « caprice » pour beaucoup, ce n’est que de la chimie, de l’électricité dans nos cerveaux. Soulignons immature jusqu’à 25-30 ans … puis c’est la décadence.
J’aime beaucoup les écrits français d’Isabelle Filliozat, Catherine Gueguen et Cécile Alvarez. Vous le noterez,  je suis à fond de la psychologie de l’enfant, qui sont pour moi tous différents, qu’ils soient porteur d’un handicap ou pas.
J’ai beaucoup aimé toutes les interventions scientifiques lors du documentaire et j’ai un gros coup de coeur (ou coup de cerveau je ne sais pas) pour Daniel Siegel (professeur de psychiatrie clinique à la faculté de médecine de l’UCLA et directeur exécutif du Mindsight Institute) qui nous présente une représentation du cerveau avec la main. Sincèrement on m’apprendrait les neurosciences ainsi, j’aurai tout capté depuis un moment sans trop m’emmêler avec le système limbique, amygdale et hypothalamus. Que rien ne sert à dramatiser le fait que son enfant de 2 ou 3 ans frappe les autres, le cerveau reptilien prend le dessus, la partie de la raison n’étant pas encore bien développée. Je ne dis pas qu’il faille laisser faire (j’anticipe sur certaines personnes qui sont encore fan de la fessée ^^) il faut pouvoir comprendre l’individu, mais si l’on répond par une forme de violence que va t’il retenir ? Il n’est pas aisé d’être parent, d’être un partenaire pour bien grandir, d’être une personne bienveillante et savoir poser des limites. Mon seul conseil est « n’écoutez pas les autres et suivez votre boussole » !
Ici, une petite vidéo de Nadine Gaudin pour l’expliquer brièvement

Bref, tout ça pour dire que le cerveau reste complexe puisqu’il s’agit d’un ensemble interconnecté qui vit une plasticité tout au long de sa vie.
Dans le documentaire, très américanisé (petit bémol) la France en prend pour son grade mais ce n’est pas totalement faux. Et oui en France on nous impose un esprit fixe avec une valorisation de l’intelligence en oubliant notre corps. Le problème étant qu’on peut très mal vivre les échecs … est ce que cela mène à notre place sur le podium des antidépresseurs je n’ai pas la réponse.
Il faut valoriser l’état d’esprit de croissance, qui nous permet de comprendre de nos erreurs. Bien évidement l’esprit fixe est très bien mais sur un court terme, dixit une psychologue enseignante américaine dont je n’ai pas noté le nom (oups).
Ce que l’on relève avec ce documentaire, c’est que s’ennuyer, ça a aussi du bon. Dans une société qui ne prône pas l’oisiveté, une petite pause permet une connexion toute entière.

Le CGR Odéon de Cherbourg s’est associé avec l’association Fil Rouge de la Manche, la projection a été suivi d’un débat avec une psychologue clinicienne, Caroline Geoffroy, qui nous a servi en guise d’anecdotes quelques petites compréhensions de neurologie mais aussi une pointe de sociologie. Nous sommes des êtres de communication, qu’on le veuille ou non. L’environnement modèle notre cerveau et nos capacités d’adaptation. Qu’en effet, la place de l’enfant a évolué avec le temps, mais aujourd’hui on ne s’impose pas une famille comme c’était  plus ou moins le cas autrefois. Il y a donc là une transformation de la parentalité avec la contraception, nous sommes passés d’un âge moyen pour avoir des enfants de 20 ans à 30 ans.
Mais dans notre société interconnectée, que ce soit nos cerveaux entre eux ou via les écrans, notre vie en communauté a beaucoup évolué, s’est individualisé.  De nouvelles méthodes éducatives sont ainsi testées aux USA. Les résultats montrent que des personnes des milieux défavorisées peuvent tout autant exceller et ceci grâce à l’école qui apprend à gérer les émotions.

LinkWinthin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...