dimanche 21 janvier 2018

{ Lecture } # 49 Carnet de Poilu : Soldat Edouard Blas de Megane Delsinne SP

Carnet de poilu :
Soldat Edouard Blas (2017)
Megane Delsinne
193 pages

Synopsis

Édouard Blas, jeune Anzinois, effectue son service militaire à la caserne de Valenciennes lorsque la guerre est déclarée entre la France et l’Allemagne en 1914. Partagé entre son envie de défendre son pays et celle de profiter de sa jeunesse en étant à l’abri des combats, le jeune homme nous raconte ses quatre longues années de guerre. Une histoire vraie, loin des récits de guerre héroïques.

Mon avis

J'ai toujours aimé lire des livres sur la seconde guerre, la première m'a beaucoup moins attiré. Lorsque Megane Delsinne m'a proposé un Service Presse sur SimPlement Pro j'ai accepté par curiosité. Lire le journal intime d'un poilu sur le front, non romancé, au plus proche de la réalité a été attrayant.

Et en effet, j'ai découvert via le récit qu'un soldat ne passait pas sa vie dans les tranchées tout au long de la guerre. Il y avait des permissions, des entrainements, sans oublier des passages à l'hôpital pour remettre sur pied ces hommes...

Tout commence avec le service militaire peu avant la guerre en 1913. Des bruits courent déjà sur une potentielle guerre avec l'Allemagne et le service militaire est donc rallongé, il passe de 2 à 3 ans.
C'est en août 1914 qu'il y a la mobilisation générale, nous suivrons Edouard Blas à travers toute la France, dans la Marne dans les tranchées, à voir ses amis mourir, à éviter d'être tué sur le terrain. Se cacher dans un petit trou pendant des jours alors qu'il fait très froid et que les allemands tirent sur tout ce qui bouge ... nous aurons ainsi les détails d'engelures et de besoins dans la culotte pour survivre.
Puis des départs en Creuse pour des séjours en convalescence, à Chartres ... Paris, à nouveau le terrain dans la Marne ... Biarritz ...

Il fera le filou avec l'administration en jouant sur ses blessures pour essayer d'être réformer. Pourquoi mourir dans une guerre que l'on n'a pas souhaité ? Jeune marié juste avant son service militaire, il aura enfin des contacts de sa femme qui sera rapatriée  en 1917, qu'il reverra enfin en mars 1918.

Nous remarquerons grâce à ses écrits qu'il montre des moments assez étranges sur le front vers la fin de la guerre mais qu'une fois l'armistice signée le 11 novembre 1918, ils doivent rester sur le terrain encore quelques mois. Il rentrera chez lui que le 31 août 1919. Et suite à ses blessures durant cette guerre, il sera inapte pour combattre lors de la Seconde.

L'auteure a su reprendre la façon de parler de ce soldat, qui n'est pas n'importe qui pour elle puisqu'il s'agit de son arrière-arrière-grand-père. Elle a également fait des recherches autour de cette guerre qui a beaucoup marqué la France et l'Europe durant des années (et d'ailleurs nous en parlons encore 1 siècle après).

Bref. J'ai beaucoup apprécié la découverte du récit que j'ai dévoré en quelques jours. Je le recommande aux amateurs d'histoire et récit sur la Première Guerre Mondiale.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWinthin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...