mardi 28 novembre 2017

{ Lecture } # 42 Le réservoir de Sajuta d'Emmanuelle Amadis / SP avec Rise éditions


"Le réservoir de Sajuta" (2017)
Emmanuelle Amadis
Editions : Rise Editions
525 pages
Ebook



Synopsis

Des personnages aux passés douloureux et aux démons invisibles qui les dévorent... Alimenter le réservoir de Sajuta est vital pour que Sehir puisse enfin se relever de la catastrophe qui a bien failli décimer toute sa population. Calix, lui qui a commis l’irréparable, tente sans relâche de s’amender en cherchant comment le remplir durablement. Paria au sein de son peuple, il est pourtant celui qui trouvera un saju parmi les humains. Cet être qui, par sa nature, parviendra peut-être à les sauver et à permettre au réservoir d’illuminer à nouveau leur monde. Mais si Sofia est l’espoir d’un monde dont elle ignore tout, à l’instar de Calix, elle a des démons intérieurs qui la torturent et pourraient bien la détruire avant d’avoir accompli le prodige qu’on attend d’elle. Sofia survivra-t-elle à sa rencontre avec un être qui convoite ses émotions ? Toutes ses émotions ? Embarquez avec Calix et Sofia dans une histoire sombre au premier abord, mais pleine d'espoir et de lumière, qui parle de reconstruction, de pardon... et d'amour !

 

Chronique

Nous découvrons l'histoire du réservoir de Sajuta, dans un autre monde, qui après une mauvaise manipulation, se produit une catastrophe. Calix, l'un des protagonistes de Sehir fera tout pour réalimenter ce réservoir afin de faire re-vivre son peuple.
Il viendra dans notre monde, sur Nyka, afin de récolter les émotions des humains qui permettent de recharger le réservoir en énergie. Il tombera sur un saju, Sofia. Un saju est être qui amplifie ses émotions et recharge ainsi bien plus vite le réservoir.
Ces 2 personnages ont un passé assez lourd, que nous découvrirons au fur et à mesure de la lecture. Mais il s'avérera que ces personnages auront besoin l'un de l'autre pour panser leurs plaies. Beaucoup de questions sont en suspens dès le début, qui est Calix ? Quelle est cette faute et pourquoi souhaite-t-il s'amender ?

L'auteur a su nous happer avec sa plume. Nous aurons beaucoup de curiosités concernant les relations qu'on les individus du peuple de Calix entre eux. Suite à la catastrophe, nous apprenons qu'ils sont devenus immortels, ce qui peut être une bénédiction pour les uns s'avère être associé à quelques fardeaux pour eux, en effet les hommes ne peuvent jouir et ne peuvent avoir d'enfant.

Sofia, s'avèrera être un personnage attachant dans l'histoire, suite à un séjour en hôpital psychiatrique, elle écrit des romans afin de ne pas sombrer à nouveau. Elle découvrira qu'elle peut se laisser vivre sereinement auprès de Calix.

Les personnages qui feront parler d'eux également, Izaro, la Reine sur Sehir est un personnage assez détestable au début mais nous apprendrons à la connaitre et à l'apprécier. Victor qui fait beaucoup parler de lui au début et sera qualifié d'homme dangereux nous fera découvrir ses peines et nous comprendrons pourquoi il fut un séjour à l'hôpital psychiatrique avec Sofia.

Je dirai que mon personnage préféré fut Floris, l'homme chargé de surveiller Calix et de l'éliminer s'il a l'intension de commettre une nouvelle faute mais sera en réalité le meilleur ami de ce dernier et bon conseiller dans les relations avec Sofia.

Concernant la couverture du livre, j'en parle rarement dans mes chroniques mais cela reste un facteur important lors de mes choix de lecture. Une couverture simple mettant en valeur Sofia avec des pièces mécaniques. Une couverture non surchargée aux couleurs neutres, elle est simple et donne envie de découvrir le récit. Et puis, je peux le dire après lecture, correspond très bien au contenu.

Je ne dirais rien de plus afin de ne pas spoiler l'histoire mais je recommande fortement ce livre pour les personnes appréciant ce genre mêlant romance et fantastique. Mais attention ce livre s'adresse à un public adulte.


Je remercie beaucoup Rise Editions, une toute jeune et nouvelle maison d'éditions, pour ce Service Presse. Je n'aurai jamais pensé que ce livre me rendrait accroc. Emmanuelle Amadis a su conclure son récit comme il se doit, bien que j'ai eu de la peine, cette fin ne nous laisse pas sur notre faim. Si RISE a encore besoin d'une chronique qu'elle n'hésite pas, je lève la main :)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWinthin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...