jeudi 30 novembre 2017

{ Lecture } # 44 Cornwand : Léa et Paterson de Sylviane Blin

"Cornwand : Léa et Paterson" (2017)
Sylviane Blin
Auto-édition
254 pages
Ebook 

Synopsis

En apparence, Léa est une adolescente comme les autres. Mais les apparences sont souvent trompeuses. En effet, depuis quelque temps, la jeune fille se doute bien qu’elle est différente de ses camarades, sans savoir expliquer cette différence ni pouvoir en parler à quiconque. Alors elle ne partage ce lourd secret qu’avec son chat, Paterson… Jusqu’à l’été de ses 15 ans, au cours duquel elle passe ses vacances chez sa grand-mère, Wenny, qui lève une partie du mystère. Oui, Léa est différente. Oui, elle est dotée de fabuleux pouvoirs. Et, oui, elle vient du monde fantastique de Cornwand. À peine Léa a-t-elle eu le temps de se faire à cette idée qu’elle est précisément envoyée en mission sur la terre de ses origines, menacée par un danger de destruction imminent. Fragon Kyrius, le mage noir, assoiffé de vengeance, a juré la perte de cette paisible contrée et de tous ses habitants. Mais de quoi veut-il se venger ? Et pour quelle raison cherche-t-il particulièrement à faire périr Léa ? Risquant leur vie à chaque instant, et bravant sortilèges, monstres et démons, Léa et Paterson se jettent dans l’aventure pour obtenir les réponses à leurs questions et sauver Cornwand. Cependant, toute vérité est-elle bonne à découvrir ?

À travers ce roman d’aventure ébouriffant, Sylviane Blin trace le parcours initiatique d’une jeune fille en quête d’identité et désireuse de trouver sa place dans le monde, comme tous les gens de son âge.

 


Chronique

Une très belle histoire qui a su me faire sourire dès le début. Cela fait un moment que je suis en quête d'un livre où les personnages ont la même profession que moi. Bon notre héroïne n'a que 15 ans mais elle compte reprendre la boutique de papa ! Son père est pharmacien, ouiii, avouez que cela est rare dans un livre. Bon je ne suis pas pharmacienne mais je suis la préparatrice toujours présente à son comptoir. Bref. Peu importe pour beaucoup d'entre vous mais pour moi ce fut un poil l'extase pour mon défi Lecture 2017.

Sinon, étant également passionnée de la Bretagne (seule région où je passe pour quelqu'un de chez eux), ce livre est une petite mine d'or pour réveiller les contes et légendes celtes. Je dis bien celte et non breton car nous retrouverons aussi quelques créatures irlandaises.

Enfin, passons aux choses plus intéressantes ! L'écriture est fluide et nous embarque avec charme. Sylviane a su nous décrire chaque personnage mais surtout les divers paysages comme si nous y étions.

Notre petite héroïne, Léa, part en vacances en Bretagne, chez sa grand-mère, pour quelques jours. Elle se sait différente par rapport aux autres enfants de son âge, en effet Léa est une fée.

L'auteur nous fait voyager dans un monde magique en danger, où Léa accompagnée de son chat, Paterson (pas si chat que ça), et de deux autres amis feront tout pour le sauver tout en apprenant des choses sur eux.  Ils commenceront par une quête où il va falloir apaiser une vuivre qui souhaite mettre à feu tout le village de Cornwand. Puis, Léa se laissera emporter par la quête de vérité et d'accomplissement de recherches qui n'ont pu aboutir avec la disparition de son grand-père.

En guest star, nous aurons des apparitions de Merlin ! Qui sera le grand patron du monde enchanté et donnera les quêtes aux jeunes gens.







Encore merci à Sylviane Blin pour sa patience et sa confiance. Ce fut un réel plaisir de collaborer avec elle. Pour ceux qui ont été fan de Harry Potter, la magie ne s'arrête pas. D'autres auteurs arrivent à nous bercer avec la magie des mots. J'espère voir un jour une suite à ce livre :).

Un livre qui s'adresse également aux personnes qui aiment beaucoup l'univers des légendes bretonnes.

{ Lecture } # 43 Entre II Mondes - Livre I : Réminiscences de D.Lygg / SP avec les Editions HJ

"Entre II Mondes - Livre I : Réminescences" (2014)
D. Lygg
Editions : Editions Hélène Jacob
 258 pages
Ebook

Synopsis

À Hidden Hills, petite ville de la province d’Alberta dans les Rocheuses canadiennes, Moïra mène une vie sans histoires aux côtés de ses grands-parents adoptifs. Mais très vite, la jeune femme découvre que sous les aspects d’une vie tranquille et ordinaire peuvent se cacher bien des secrets. C’est au travers de ses rêves et de sa relation naissante avec un jeune homme nommé Tristan, qu’elle se sent troublée.

Elle prend véritablement conscience de sa différence lors de l’apparition d’étranges phénomènes liés à ses nouvelles capacités, qu’elle doit apprendre à maîtriser rapidement. Mais ses dons l’éloignent malgré elle de ceux qu’elle aime. Ils font également de Moïra la proie d’êtres mal intentionnés, des créatures œuvrant pour le compte de leur puissant maître resté dans l’ombre, et venues d’un monde ancien et oublié par les Hommes.

Heureusement, la providence mettra sur son chemin un allié aussi précieux que redoutable appartenant à l’Ordre Sacré des Gardiens du Temple. Envoyé sur Terre, il aura pour mission de retrouver les traces d’une activité anormale dans le monde humain.

Car la saison sombre approche et avec elle la fête de Samain, ouvrant le passage entre les deux mondes...

 


Chronique

Réminiscences est le premier livre d'une trilogie de la saga "Entre II Monde". Le titre dit tout, nous avons bien 2 mondes, le notre et l'autre monde où nous retrouvons des fées, des gardiens et bien d'autres créatures qu'elles soient viles ou gentilles.
Le récit est élaboré de deux façons différentes. Nous avons un récit à la première personne avec notre héroïne, Moïra, jeune "ado" de 18 ans mais aussi une description extérieure.

L'histoire commence par un rêve de Moïra, les rêves sont fréquents, étranges et les réveils assez tumultueux. En effet, entre migraines,  blessures qui disparaissent ou somnambulisme il y a de quoi perdre la tête.

Moïra évoluera au fil des pages et apprendra beaucoup sur elle et sur ses vrais parents, elle sera accompagnée de ses amis dont Nel sa meilleure amie depuis petite et Tristan, tout fraichement son amoureux.

Les personnages éveillent notre curiosité. Tristan, ce que l'on peut appeler le petit ami de Moïra aura un caractère bienveillant face à elle et je me demande s'il ne trouvera pas son petit secret dans les prochains tomes, car là il chauffe.
Sa meilleure amie par contre, Nel, qui fut un personnage des plus lambda depuis le début arrive à nous faire tiquer. Elle ne semble pas être qu'une simple amie, le tome 2 pourrait répondre à pas mal de questions à son sujet. Ses parents sont également concernés, sont ils réellement humains  ?
Et puis, nous avons le grand protecteur de Moïra, Alastar, qu'elle rencontre enfin suite à l'agression de l'un de ses proches. Personnalité mystérieuse, protectrice également mais qui laisse des questions en suspens puisque lui même recherche des réponses. A la fin du livre, nous aimerions avoir de ses nouvelles, car oui pour moi c'est mon personnage préféré.

Je n'en dis pas plus :)


Merci aux éditions Hélène Jacob pour leur confiance avec le site de SimPlement :) Ce livre a été un vrai régal. Bien que le récit est parfait pour des adolescents, du haut de mes 30 ans (dépassés) j'ai été captivé par le livre. Je ne peux dire qu'une chose : ADDICTIF !! Rien que de finir un chapitre entraîne la lecture du suivant.
La fin du premier livre est si bien tournée que l'envie de découvrir la suite est présente.

mardi 28 novembre 2017

{ Lecture } # 42 Le réservoir de Sajuta d'Emmanuelle Amadis / SP avec Rise éditions


"Le réservoir de Sajuta" (2017)
Emmanuelle Amadis
Editions : Rise Editions
525 pages
Ebook



Synopsis

Des personnages aux passés douloureux et aux démons invisibles qui les dévorent... Alimenter le réservoir de Sajuta est vital pour que Sehir puisse enfin se relever de la catastrophe qui a bien failli décimer toute sa population. Calix, lui qui a commis l’irréparable, tente sans relâche de s’amender en cherchant comment le remplir durablement. Paria au sein de son peuple, il est pourtant celui qui trouvera un saju parmi les humains. Cet être qui, par sa nature, parviendra peut-être à les sauver et à permettre au réservoir d’illuminer à nouveau leur monde. Mais si Sofia est l’espoir d’un monde dont elle ignore tout, à l’instar de Calix, elle a des démons intérieurs qui la torturent et pourraient bien la détruire avant d’avoir accompli le prodige qu’on attend d’elle. Sofia survivra-t-elle à sa rencontre avec un être qui convoite ses émotions ? Toutes ses émotions ? Embarquez avec Calix et Sofia dans une histoire sombre au premier abord, mais pleine d'espoir et de lumière, qui parle de reconstruction, de pardon... et d'amour !

 

Chronique

Nous découvrons l'histoire du réservoir de Sajuta, dans un autre monde, qui après une mauvaise manipulation, se produit une catastrophe. Calix, l'un des protagonistes de Sehir fera tout pour réalimenter ce réservoir afin de faire re-vivre son peuple.
Il viendra dans notre monde, sur Nyka, afin de récolter les émotions des humains qui permettent de recharger le réservoir en énergie. Il tombera sur un saju, Sofia. Un saju est être qui amplifie ses émotions et recharge ainsi bien plus vite le réservoir.
Ces 2 personnages ont un passé assez lourd, que nous découvrirons au fur et à mesure de la lecture. Mais il s'avérera que ces personnages auront besoin l'un de l'autre pour panser leurs plaies. Beaucoup de questions sont en suspens dès le début, qui est Calix ? Quelle est cette faute et pourquoi souhaite-t-il s'amender ?

L'auteur a su nous happer avec sa plume. Nous aurons beaucoup de curiosités concernant les relations qu'on les individus du peuple de Calix entre eux. Suite à la catastrophe, nous apprenons qu'ils sont devenus immortels, ce qui peut être une bénédiction pour les uns s'avère être associé à quelques fardeaux pour eux, en effet les hommes ne peuvent jouir et ne peuvent avoir d'enfant.

Sofia, s'avèrera être un personnage attachant dans l'histoire, suite à un séjour en hôpital psychiatrique, elle écrit des romans afin de ne pas sombrer à nouveau. Elle découvrira qu'elle peut se laisser vivre sereinement auprès de Calix.

Les personnages qui feront parler d'eux également, Izaro, la Reine sur Sehir est un personnage assez détestable au début mais nous apprendrons à la connaitre et à l'apprécier. Victor qui fait beaucoup parler de lui au début et sera qualifié d'homme dangereux nous fera découvrir ses peines et nous comprendrons pourquoi il fut un séjour à l'hôpital psychiatrique avec Sofia.

Je dirai que mon personnage préféré fut Floris, l'homme chargé de surveiller Calix et de l'éliminer s'il a l'intension de commettre une nouvelle faute mais sera en réalité le meilleur ami de ce dernier et bon conseiller dans les relations avec Sofia.

Concernant la couverture du livre, j'en parle rarement dans mes chroniques mais cela reste un facteur important lors de mes choix de lecture. Une couverture simple mettant en valeur Sofia avec des pièces mécaniques. Une couverture non surchargée aux couleurs neutres, elle est simple et donne envie de découvrir le récit. Et puis, je peux le dire après lecture, correspond très bien au contenu.

Je ne dirais rien de plus afin de ne pas spoiler l'histoire mais je recommande fortement ce livre pour les personnes appréciant ce genre mêlant romance et fantastique. Mais attention ce livre s'adresse à un public adulte.


Je remercie beaucoup Rise Editions, une toute jeune et nouvelle maison d'éditions, pour ce Service Presse. Je n'aurai jamais pensé que ce livre me rendrait accroc. Emmanuelle Amadis a su conclure son récit comme il se doit, bien que j'ai eu de la peine, cette fin ne nous laisse pas sur notre faim. Si RISE a encore besoin d'une chronique qu'elle n'hésite pas, je lève la main :)

vendredi 10 novembre 2017

{ Lecture } # 41 L'Ultime Element d'Aviscène

"L'Ultime Element"
Aviscène
150 pages
Ebook


Synopsis

Roman philosophique et spirituel à l'intention des Croyants et des Athées où le personnage principal entreprend un grand voyage à la quête du sens. Inspiré de méditations sur les livres sacrés du bouddhisme, judaïsme, christianisme et islam, ce livre interpelle le lecteur sur la notion de la foi, en mettant l'éclairage sur une dimension linguistique bien oubliée.

 

Chronique

Le mois de novembre commence avec un nouvel Service Presse via SimPlement. Je découvre un essai philosophique, spirituel d'Aviscène. Le pseudonyme de l'auteur laisse songeur, nous aimerions en savoir plus, ceci dit dans ce mystère il arrive à soulever des questions sur notre société grâce à son personnage le Questionnement.

Le Questionnement voyagera dans différents villages, des Croyants, de Passages et celui des Sciences. Dans chaque villages, il posera avant tout une question à certains de ses habitants "Etes-vous croyant ?" : cette simple question donnera des réponses différentes par rapport aux villages et non par rapport aux différentes religions. 
Se proclamer croyant fait-il de nous des personnes qui se posent des questions et nous permettant de vivre en harmonie avec les autres ? Mieux vaut il être quelqu'un suivant une religion sans se dire croyant puisque suivant une quête spirituelle ? Ou mieux vaut il être un athée qui se refuse de comprendre les religions ? Doit-on se refuser l'étude des livres religieux pour être un scientifique ? Les villages se font la guerre, enfin 2 en particulier étant convaincus "d'être assis sur la Vérité", le 3ème subissant les passages mais laissant la porte ouverte à la connaissance.

Il rencontrera un agnostique qui dira qu'il ne faut pas être catégorique et ainsi laisser la porte ouverte au questionnement. "Le scientifique doit se laisser emporter par sa nature curieuse et son envie de découverte". L'athéisme serait le reflet des croyants.



Merci à Aviscène de m'avoir proposé la lecture de son livre, je me suis régalée dans la découverte des différentes religions. L'auteur décrit avec brio les lieux de culte mais également les différentes liturgies : bouddhiste, catholique, musulmane ...
Nous arrivons à retrouver foi en l'être humain tout simplement à travers les pages. Comme je l'ai dit dans d'autres articles, nous sommes capables du pire comme du meilleur. Et un jour, nous serons bien capable de vivre tous ensemble selon nos convictions propre. Je peux paraitre utopiste mais j'y crois.

vendredi 3 novembre 2017

Le mensuel du rat de bibliothèque 10-2017

  4 livres
  860 pages lues
Challenge sur l'année 8 512 / 20 001 pages
 
 
Pour beaucoup, les chroniques sont sur le site de Livraddict, je viendrais corriger dès que j'aurai tapé mes propres chroniques sur le blog, suite aux partiels je serai à jour (bientôt !!)
Pour cela, cliquez sur le livre en question.
 
En octobre, j'ai eu l'occasion de découvrir 2 livres via le site de SimPlement en Service Presse. 2 jolies lectures auxquelles je vous invite à découvrir les auteurs.
 
La Clé d'Oriane de Leslie Héliade
Une lecture geek pour les amateurs de jeu vidéo en ligne
http://izziedor.blogspot.fr/2017/10/lecture-38-la-cle-doriane-de-leslie.html
 
Les petits yeux étoilés de Bruno Madelaine
Avec la découverte du syndrome de Williams-Beuren

Puis, j'ai découvert un livre de Pascal Picq mis en valeur à la Bibliothèque de la commune. Ca tombe bien, je voulais lire un de ses livres.

Et pour finir, dans l'objectif de passer le concours Bibas
Être bibliothécaire de Claude Poissenot et Sabine Noël
http://www.livraddict.com/biblio/livre/etre-bibliothecaire.html

 
Et vous ? Quelles ont été vos lectures du mois d'octobre ?

mercredi 1 novembre 2017

{ Lecture } # 40 Les petits yeux étoilés de Bruno Madelaine

"Les petits yeux étoilés"
Bruno Madelaine
212 pages
E-book

Synopsis

Notre société de consommation aime étiqueter, tracer et catégoriser tous ses produits. Si vous voulez y trouver votre place, il vous faudra entrer sagement dans une des cases qu'elle vous aura réservée. Inutile d'essayer d'en changer en cours de route, la colle utilisée est bien trop forte. Moi Simon Renaud, jeune handicapé de 18 ans, n'ai pas pu échapper à cette règle dès ma naissance : " 3.720 kg, Origine France, Viande génétiquement modifiée, AOC Syndrome de Williams & Beuren, élevé en Institut medico-educatif et nourri pendant 18 ans par alimentation entérale hypercalorique. " Or, je compte bien par le récit extraordinaire de mon histoire, faire voler en éclats chacune de vos certitudes. Jamais plus vous ne verrez le handicap de la même manière. Il se pourrait bien d’ailleurs que celui-ci vous offre l’extraordinaire opportunité de dépasser vous aussi vos propres difficultés et peut-être même de changer radicalement votre vision de la vie. Alors certes, je suis un être différent, mais pas exactement comme vous pouvez le penser et surtout bien plus encore que vous ne l'imaginez... " Vous dites que je suis différent, or moi je pense que vous êtes tous les mêmes " Simon Renaud

 

Avis

Il est vrai que l'on n'a pas beaucoup de retour sur l'handicap et comment ces personnes le vivent au quotidien. Bruno Madelaine a su en parler comme il se doit. Un livre particulièrement touchant, avec ma lecture précédente, cela mène vraiment à re-considérer nos relations sociales. 
L'auteur nous présente une belle histoire, touchée directement, elle est tirée d'une histoire vraie, les faits étant réels. En effet, l'enfant de l'auteur a un handicap et celui-ci tourne en dérision le quotidien et le futur comme il le fait savoir dans son avant-propos.

L'histoire est particulièrement humaine. Le jeune homme de 18 ans a qui il manque quelques chromosomes nous apprend que sa famille est restée soudé malgré tout toutes ces années. Son grand-frère, son héros, lui a permis d'apprendre qu'il se pourrait qu'il puisse manger à nouveau comme tout le monde, c'est-à-dire par la bouche. Malheureusement, il ne mange que par voie entérale, cela demande beaucoup d'effort logistique pour toute la famille qui ne peut pas se déplacer facilement. De plus, il y a souvent des pertes de bouchons et pour le remettre, on comprend toute la souffrance que notre petit héros endure à chaque fois.

Mais cette histoire parle d'amour également, pas seulement cet amour envers sa famille mais d'un amour entre 2 adolescents et l'image que l'autre pense de soi. Viendra ainsi des peines de cœur : ce qui en fera quelqu'un de tout à fait normal :)

Bref, une quête pour la normalité, mais en fait, qu'est ce que la normalité ? Est-ce le fait d'être conforme aux normes qui fait de nous des personnes normales ?



Un service presse via le site de SimPlement, une lecture courte et rapide nous apprenant beaucoup sur le syndrome de Williams-Beuren et le manque de tact de certains médecins. Mais n'oublions pas que d'autres médecins arrivent à redonner foi en la vie.
J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur qui m'a embarqué dans son récit comme si je me retrouvais au milieu d'un film.
Merci Bruno Madelaine pour sa confiance.

LinkWinthin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...