dimanche 20 août 2017

{ Lecture } # 32 Histoire des gauchers : des gens à l'envers de Pierre-Michel Bertrand

"Histoire des gauchers : des gens à l'envers"(2001)
Pierre-Michel Bertrand
  256 pages
Éditions Imago (2008)

 

Synopsis

«Les gauchers sont des gens qui ne peuvent rien faire de droit, des gens à l'envers dont on se demande s'il s'agit vraiment de gens.» Ce jugement implacable de Quevedo reflète bien ce que durent subir les gauchers au cours des siècles. S'appuyant sur des documents surprenants, Pierre-Michel Bertrand étudie les diverses réactions que les adeptes de la «mauvaise main» suscitèrent dans notre civilisation occidentale, de l'Antiquité à nos jours, et montre que les «senestriers» rencontrèrent, selon les époques, hostilité, tolérance ou admiration. Individus maléfiques ou dégénérés, malappris ou délinquants passibles de la plus sévère répression sociale, mais aussi êtres d'exception, les gauchers n'ont jamais laissé indifférent. Aujourd'hui les gauchers jouissent d'une totale reconnaissance de leur singularité : cette récente émancipation constitue sans doute l'ultime péripétie de leur étrange et riche histoire.

 

Avis et résumé

 

Un livre relatant l'histoire du gaucher dans quelques pays. Je ne suis pas gauchère mais lors de mon stage en école maternelle j'ai été surprise du nombre de gauchers dans la classe. Les instituteurs pensant qu'il n'y en avait que 3 ou 4, il y en avait en réalité 7 sur les 30 élèves. Ne sachant pas si c'est un facteur héréditaire, je me lance dans mes petites recherches de mon côté. 
Personnellement, j'ai 2 gauchers à la maison, Michel et mon fils ainé. J'avoue avoir eu un petit penchant sur la question gauchère lorsque je me suis cassé la clavicule droite. Il a fallu lors de ma classe de 3ème continuer à écrire mes cours et faire les interro ... j'ai essayé la main gauche mais il fut long d'écrire avec elle et entendre les profs râler fut marquant.
Le livre n'apporte pas de réponse du côté des neurosciences mais une idée de ce qu'on pu subir les gauchers à diverses époques. L'âge d'or du gaucher reste le Moyen-Age, ils avaient d'ailleurs leurs outils pour travailler ... quand on imagine aujourd'hui la galère que c'est pour trouver un ouvre-boite pour gaucher et les prix qui diffèrent pour les ciseaux, stylos ou encore souris pour ordinateur ...
Ceci dit, certains grands Hommes étaient gauchers, Léonard de Vinci, Obama ... Benjamin Franklin (?) avec sa Pétition de la main gauche à ceux qui sont chargés d'élever des enfants.

Enfin bref, un livre partagé en 4 parties :
  1. La bonne main et la mauvaise main : pourquoi la main droite est-elle la bonne main ? L'auteur, qui est historien, spécialisé dans l'histoire de l'art, nous indique également la signification de droite et gauche dans différentes langues et nous remarquons que gauche est bien négatif. En anglais, left signifie aussi "délaissé" alors que right signifie "droit" dans le sens moral. En allemand, die linke (la gauche) veut dire maladroit, devenir faible alors que recht (droit) veut dire juste, convenable ... das recht est la raison, justice. Rechtschreibung, littéralement est la droite écriture se traduit par orthographe. Vient ensuite que gauche en latin est sinister, l'auteur rappelle la dualité dans laquelle le monde a longtemps vécu (et encore aujourd'hui) entre le nord et le sud ... oui le nord est sinistre (plus d'obscurité). Puis vient les préjugés religieux.
  2. Les gauchers méprisés : d'après certains scientifiques la gaucherie était une anomalie anatomique qui touchent plus les criminels, les femmes ou les épileptiques (Cesare Lombroso). Fut encore la faute de la mère qui portait son enfant sur le bras gauche. Charles Darwin a eu un fils gauchers et annoncera "Nul doute que cette disposition est héréditaire, son grand-père, sa mère et l'un de ses frères la partagent avec lui" (p.73). En France, dès 1860, il y aura une lutte contre la gaucherie avec l'école, l'école devient obligatoire dès 1882. L'analphabétisation sera le refuge de la gaucherie. Nous retrouverons beaucoup de gauchers contrariés, avec des actions coercitives, donnant des troubles du langage, de la vision ou encore psychologiques et intellectuels.
  3. Les gauchers tolérés : L'âge d'or au moyen-âge avant la mise en place des règles de civilité. On retrouve plus facilement des gauchers dans les campagnes car pas d'éducation. Certains auteurs défendront la cause gauchère, allant même jusqu'à prôner l'ambidextrie, Rousseau, Diderot, Duchesne... En France, il faudra attendre la 1ère Guerre Mondiale pour remettre en avant la main gauche, avec les combattants ayant perdu leur main droite et qui auront des rééducations pour apprendre à se servir de la main gauche.
  4. Les gauchers admirés : On admirera l'habileté que les gauchers auront à faire l'écriture miroir, d'écrire avec les 2 mains, qu'ils étaient des adversaires redoutés. Puis, les gauchers ont eu la réputation comme étant des génies et donc redoutés.



Un livre très bien écrit, c'est fluide et la lecture est rapide. On prend plaisir à découvrir le gaucher dans l'histoire. Certaines idées sont encore  bien ancrées dans notre société actuelle.

Finalement, sommes nous droitier/gaucher génétiquement ? Par imitation de nos parents ? Ou encore pour une autre raison ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWinthin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...