dimanche 27 août 2017

{ Lecture } # 33 Pour une enfance heureuse de Dr Catherine Gueguen

"Pour une enfance heureuse : Repenser l'éducation à la lumière des dernières découvertes sur le cerveau"(février 2014)
Dr Catherine Gueguen
  268 pages
Éditions Pocket (2016)

 

Synopsis

Les dernières découvertes scientifiques sur le développement et le fonctionnement du cerveau bouleversent notre compréhension des besoins de l'enfant. Elles démontrent qu'une relation empathique est décisive pour permettre au cerveau des enfants et des adolescents d'évoluer au mieux, en déployant pleinement ses capacités intellectuelles et affectives.
Catherine Gueguen nous fait partager ces découvertes et propose des conseils éducatifs pour les parents et les professionnels. Un véritable plaidoyer en faveur d'une éducation bienveillante qui remet en cause nombre d'idées reçues.

 

Avis

J'ai découvert Catherine Gueguen en regardant des vidéos de Céline Alvarez. Une pédiatre spécialisée dans le soutien à la parentalité mettant en avant les neurosciences. Nous y découvrirons les différentes parties du cerveau qui permettent de mettre en jeu les capacités émotives et cognitives de l'enfant. Bien entendu, on aura un focus sur l'amygdale, la "plaque tournante des émotions et des relations sociales". C'est également le lieu où se retrouve notre peur faisant tout ressortir de façon inconsciente, si je ne dis pas de bêtise.
Nous aurons, également, l'hippocampe, lieu qui tri et transforme les informations dans la MLT  = Mémoire à Long Terme. Lieu où se fabrique des neurones en permanence, toute notre vie et s'il y a du stress, il y a risque de destructions de neurones à cause du cortisol.

Bref, tout ça pour en venir au fait qu'il va falloir favoriser une éducation différente avec l'enfant. La petite fessée qui ne fait pas de mal (dixit certaines personnes) peut avoir de gros impacts sur le cerveau en développement. L'enfant a un cerveau immature, en perpétuel évolution. Tout n'est pas connecté, il a du mal à contrôler ses émotions et cela dure jusqu'à la fin de l'adolescence ... voir même jusqu'à 30 ans.

Bien entendu, on ne parle pas que de la remise en cause de la fessée mais aussi des paroles. Il faut faire attention aux mots. Je sais bien qu'en tant que parent on peut rapidement perdre patience, de part notre fatigue. Avoir un enfant n'est pas de tout repos. Mais aussi, de par l'éducation qu'on a pu recevoir. On va se dire qu'on n'a pas mal tourné et donc justifier certains actes. 

L'auteure nous parle aussi des hormones du bien-être, qui sont bien plus puissantes que n'importe quel anxiolytique (et en tant que préparatrice en pharmacie, je peux vous dire que j'en ai délivré un paquet, des anxiolytiques pas des hormones hein). Enfin, ces molécules s'appellent ocytocine (qui n'est pas réservée qu'aux femmes), cette hormone de l'amour, endorphine et sérotonine.



Pour conclure, mettre un terme à la VEO (Violence Éducative Ordinaire) permettra d'obtenir des adultes moins agressifs, limitant le narcissisme, les personnalités borderlines, les parano, dépressifs ... les alcooliques, les cocaïnomanes ...
Sans tomber dans une éducation laxiste, il faut être le guide de son enfant sans faire pression de pouvoir sur lui. Pour citer Catherine Gueguen "le respect ne s'obtient jamais par la peur et la soumission".
Ce livre est à mettre entre toutes les mains, que ce soit les parents, grands-parents, oncle/tante mais surtout les professionnels de l'enfance. Je ne remets pas en question vos compétences mais pour "éduquer" un enfant, il faut connaître son rythme biologique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWinthin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...