samedi 30 décembre 2017

{ Lecture } # 47 Les Chroniques de la Faucheuse de Mickaël Druart - SP

Les Chroniques de la Faucheuse
Mickaël Druart
138 pages
Éditions Boz'dodor 
Date de sortie : 25 novembre 2017




❄︎ Synopsis ❄︎

Mortelles, Mortels, Peu avenante, la Grande Faucheuse jouit, depuis la nuit des temps, d'une réputation qui ternit, bien injustement, l'énergie d'hommes et de femmes qui s'évertuent, sans relâche, à prodiguer fauchages et agonies de qualité. Aussi, je vous prie de bien vouloir prendre connaissance, au travers du recueil qui suit, de leur quotidien, et des rencontres et péripéties qui le parsèment. Bien à vous, Josiane Smith, Secrétariat de la Grande faucheuse. PS : Pardonnez le sentimentalisme de ma secrétaire. Ce livre c'est mon best of, point barre. Vénérez-moi. Sa macabre majesté, La Grande Faucheuse.

❄︎ Mon avis ❄︎

Qui n'a pas rêvé de savoir ce qu'il se passe dans la tête de la Grande Faucheuse ? La voilà qui se livre au journal La Plume Macabre avec son assistante Josiane. Le but de ce livre, améliorer son image.
Nous aurons quelques histoires de la Grande Faucheuse ou de ses Faucheuses, dans certains récit elle ira même se moquer de ses employés ou des morts tout en leur faisant de bonnes blagues.
J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur, un style sans prise de tête. On imagine le récit et on se plonge dedans. Une façon de dédiaboliser l'image de la mort dans une société où l'on se sent immortel. Certaines histoires ont une suite un peu plus tard, une fin tragique qui ne se déroulera pas car une petite fille a réussi à faire pleurer son faucheur avant son heure. Des morts mémorables ou décevantes pour le défunt, dans le genre mourir en s'étouffant avec une banane lors d'une pause au boulot ... se coincer la tête dans une porte ...
La mort peut aussi être taquine en faisant une faute de frappe en frappant la mauvaise personne... ou pas.
Mais la mort peut être lasse de son boulot, c'est toujours la même chose, ainsi elle choisira de vivre au milieu des vivants pour reprendre un certain intérêt à sa quête de faucheuse.

Je pourrais ainsi dire que j'ai 2 petites histoires qui m'ont réellement plu : "La vieille promesse de Lisa Ritzmaecker" qui au bout de sa vie, la vieille Lisa repart dans le passé et voit qu'elle est devenue la personne qu'elle ne souhaitait pas devenir mais fera une vieille promesse avant de donner son dernier souffle : celui d'écrire. La deuxième histoire qui m'a réellement plu est "La fabuleuse histoire du Phénix". Un peu de bateau, une femme capitaine ... et en mer on sait que la mort peut venir à tout moment.

Un grand merci à Mickaël qui m'a proposé son livre en Service Presse. La lecture fut rapide mais permet de se divertir :)

mercredi 27 décembre 2017

{ Doggy & Cie } # 74


Après le décès de Darwin, il y a un peu plus d'un an, j'ai eu beaucoup de mal à reprendre la projet Doggy & Cie.

Depuis quelques semaines déjà, je voulais absolument reprendre, d'une part pour ressortir l'appareil photo et d'autre part pour partager quelques moments clés avec Léon. Mais il y a une semaine, un petit être s'est invité à la maison. Je ne sais pas à qui il appartient (s'il a des maîtres) car il est bien entretenu. Mais voici une semaine que cette petite boule à poils ne veut pas quitter notre foyer.

Il est tout de même parti pendant 24 heures à Noël, sûrement pour faire coucou à sa famille. Du coup, ce p'tit mec fait sa petite vie à sa guise et a eu droit à son petit nom ici : Victor Hugo dont "Hugo" pour les intimes. Pour l'anecdote : il lui fallait un nom court et Freud a été refusé par le reste de la famille, tout comme Jung ou Korenz ...  dès que j'ai donné le nom de auteur favori, les enfants furent en joie. Et puis, Monsieur le Chat a fait une balade express dans ma bibliothèque faisant tomber un seul livre : "Les travailleurs de la mer" dont je vous laisse trouver le nom de l'auteur.

Donc voici notre petit squatteur pour je ne sais combien de temps.


mardi 26 décembre 2017

Ma PAL 2018

En 2017, j'avais commencé une Pile à lire pour l'année en cours, j'ai pu lire 10 sur les 25 livres que j'avais sélectionné.

Cette année, j'ai essayé de lister des livres que je lirai à coup sur et ne pas me disperser (car je suis la reine pour me disperser). Mais la liste est composée en majorité de service presse et de livres à lire pour la FAC.



  1. Les travailleurs de la mer de Victor Hugo (oui encore)
  2. La princesse de Clèves de Madame de la Fayette
  3. Chroniques de la Faucheuse de Mickaël Durant
  4. Dia Linn - 1 : Le livre d'Eileen de Marie-Pierre Bardou
  5. Carnet de Poilu : Soldat Edouard Blas de Megane Delsinne
  6. Le coeur de l'Oealys, tome 1 : La prophétie de Lili Chagnon
  7. La dispute de Marivaux
  8. L'Iliade d'Homère
  9. L'Odyssée d'Homère
  10. Théogonie d'Héliode
  11. Les travaux et les Jours et les autres d'Héliode
  12. Poèmes de Sappho
  13. La couronne et la lyre - Anthologie de la poésie grecque ancienne de M. Yourcenar
  14. Pythique de Pindare
  15. Les écoles présocratiques de J.P. Dumont et alii
  16. La divine comédie de Dante
  17. Canzoniere de Pétrarque
  18. Sonnets de Shakespeare
  19. Hamlet de Shakespeare
  20. McBeth de Shakespeare
  21. Don Quichotte  de Cervantes
  22. La vie est un songe de Calderón
  23. Les souffrances du jeune Werther de Goethe
  24. Faust de Goethe
  25. Orgueil et préjugés de Jane Austen
  26. La bicyclette bleue de Régine Desforges
  27. 101 avenue Henri-Martin de Régine Desforges
  28. La quête de Lia de Tristan Valure
  29. L'habit de fait pas le moineau de Zoé Brisby
  30. Emulsion, au-delà du visible de Vanaly Nomain

Et vous quelle est votre liste ?

mercredi 20 décembre 2017

{ Les mini-rats de bibliothèque } # 2 : Y a comme une Bogue - tome 2 : Muria de Matilda Milliau SP


Y a comme une Bogue
Tome 2 : Muria
Matilda Milliau
142 pages
(Ebook)

Synopsis

On pensait qu'ils n'étaient qu'un conte de fée. Pourtant, cette nuit de réveillon, les personnages préférés des enfants-chiens, les mystérieux rats de Gris-Temps ont laissé un message parmi nos cadeaux...

Depuis, ma vie a pris un drôle de détour. Ce n'est pourtant pas ma faute !
Ma sœur Pattie a grandi, elle profite de ses cadeaux et a abandonné tout espoir de les retrouver, Maman s'inquiète pour ma santé mentale, et Bugin ne peut s'empêcher de parler de ma vie privée à l'école.
Faudra-t-il donc que j'abandonne tout espoir de découvrir la vérité ?
Peu probable.
La magie des fêtes est passée, certes, mais dehors, quelqu'un erre, quelqu'un qui a toujours de sacrés suis en tête : Muria.
 

Chronique

Nous continuons notre Service Presse avec le 2ème tome de Matilda Milliau. Une suite vite réclamée par mon pirate. Le tome 1 s’est terminé par un message laissé par un rongeur sous le sapin.
Vient ensuite la phase de la désillusion : croire ou ne pas croire aux petits êtres qui déposent les cadeaux pour le Gris-Temps ? Les parents avouent tout à la petite soeur et il y a des accusations sur Rudi pour le petit mot. Les parents s'inquiètent de la santé mentale de leur fils. Mais une petite souris fait son irruption dans la vie de Rudi : Muria. Une souris qui n'est pas quelconque avec son poil crème mais surtout une souris qui sait parler le canin.
Muria demandera donc de l'aide à des enfants-chiens de l'aider dans son opération sauvetage. 5 petits chiens qui feront l'école buissonnière, de quoi apprendre ce terme aux enfants et si cela est bien ou mal.




En guise de conclusion, mon cher petit homme n'a pas vu le temps passer "Quoi ? le tome est déjà fini ? Va chercher le 3 maman !" et pense déjà à la suite. En effet, pour lui les enfants seront fait prisonniers par les "monstres" dans le troisième tome. 
Encore une très belle histoire très bien écrite qui a su embarquer mon bonhomme de 7 ans.

dimanche 17 décembre 2017

{ Les mini-rats de bibliothèque } # 1 : Y a comme une Bogue - tome 1 : Deux amis de Matilda Milliau SP

Y a comme une Bogue
Tome 1 : Deux amis (2016)
Matilda Milliau
104 pages
(ebook)

Synopsis

Bonjour, je suis un chien. Un chien qui va à l'école. Je m'appelle Rudi. Moi qui ai du mal à me faire des amis, aujourd'hui j'ai rencontré...une bogue. C'est-à-dire, une de ces créatures rondes et piquantes qui tombent de certains arbres, les marronniers. Du moins, elle y ressemble beaucoup. Elle s'appelle Bugin et elle va à l'école elle aussi. Là-bas tout le monde se moque d'elle à cause de son apparence bizarre. Tous deux, nous nous lions d'amitié. Tant pis pour ce qu'en disent les autres... Mais la vie a plus d'un tour dans son sac... Quelles surprises nous réserve cette année peu ordinaire?

Chronique

C'est à nouveau un Service Presse que nous avons avec une auteure jeunesse, Matilda Milliau. "Y a comme une Bogue" est une trilogie d'aventure de petits chiens qui s'adresse aux plus de 7 ans. Cela tombe bien, mon grand, Mister Lézard va sur ses 8 ans. L'occasion pour nous 2, de nous retrouver en lecture du soir tout en laissant son avis. S'ouvre ainsi les Chroniques Livresques de mes pirates :)

Ce premier tome "Deux amis" met l'accent sur les différences. En effet, Bugin, notre soit disant bogue est une grosse bogue, subissant les railleries de ses camarades de classe mais aussi des adultes. Le surpoids chez les enfants est également très mal perçu et les enfants entre eux peuvent se blesser. Les parents de Rudi ne voient pas d'un bon œil cette amitié naissante entre ces deux jeunes. 
En allant bien plus loin dans le récit, nous découvrirons aussi le Noël version chien. D'ailleurs Rudi explique à merveille aux enfants son monde pour le comparer au notre. Cela ira sur les croyances sur ceux ou celui qui déposent les cadeaux, chez nous c'est le Père Noël alors que chez lui ce sont des rats. Personnellement, à la maison la croyance est toujours présente mais Rudi est plus grand, après tout il a 10 ans, mais il arrivera à douter lorsqu'il découvrira un message.

Une histoire d'amitié avec un langage clair et adapté aux jeunes enfants. Mon fils a tout simplement adoré l'histoire en me réclamant le tome 2 rapidement. 

dimanche 10 décembre 2017

{ Lecture } # 46 Ghost Writers - collectif d'auteurs SP avec Hystérie Editions

"Ghost Writers" (2017)
collectif d'auteurs
209 pages


Synopsis

Six histoires. Six continents. Six époques. Un secret... 

Chronique

Les 6 auteurs travaillent autour du Maître des Fantômes. 6 histoires à différentes époques et sur différents continents.

On commencera par l'Australie qui ne fut pas découverte par le Capitaine Cook mais par un navigateur portugais, Chistavao de Mondoça. Ce pays sera appelé la Grande Jave suite à sa découverte en 1522.
Nous découvrons donc un récit à la première personne, dans la peau de Christavao, qui nous racontera ce qu'il voit de ses propres yeux et ses pensées. La rencontre d'un peuple totalement différent montrera la crainte que l'on peut avoir de l'autre mais c'est réciproque. Il rencontrera les daghay qui est un peuple persécuté par les autres mais aussi par les fantômes qui réclament des sacrifices.

Puis direction le Japon, où une femme qui subi un sacrifice revient pour se venger des hommes.

Mais aussi l'Amérique du Nord avec la conquête des Amériques et donc le récit du meurtre des indiens et de la sorcellerie vu par les puritains en 1783.

Mon coup de cœur est pour l'histoire "la vengeance d'outre-tombe de Charlie Ghostbridge", rien que le nom de personne résume la situation. Nous sommes en Écosse où un homme assassine les femmes de manière horrible et les mutile afin d'ouvrir la porte des enfers. Cet homme sera exécuté mais reviendra finir son travail.

 L'histoire de Samory Touré reprend la réincarnation après la mort avec le culte du lion sacré sur le continent africain.

Enfin, la dernière histoire se passe au Sud (qui dit sud ne dit pas forcément soleil), dans le froid glacial de l’Antarctique. En 2020, une équipe de recherche y est envoyé pour faire des fouilles suite au réchauffement climatique. Des choses se réveillent et l'équipe s'entretue. Des personnes sont envoyées sur zone afin de comprendre ce qu'il se passe et elles seront hantées par des fantômes tout en étant attaquées par des zombies.

Merci aux éditions Hystérie pour ce Service Presse via Facebook. Je suis une grande trouillarde et ce genre de livre, je le fuis en général. Les auteurs ont su me garder jusqu'au bout bien que je fus tenter de fuir le livre. Le goût du suspens ... m'a eu.

{ Lecture } # 45 La rousse qui croyait au père Noël de Suzanne Marty

"La rousse qui croyait au père Noël" (2009)
Suzanne Marty
  148 pages

Synopsis

Flamme est apprentie comédienne et célibataire.
Le 1er janvier 2009, elle se pose un ultimatum : si elle n’a pas obtenu un seul rôle payé ou rencontré de vrai prince charmant avant son anniversaire, elle abandonne la course aux rêves.
Car est-il raisonnable à 39 ans de croire encore au père Noël ?
 
 

Chronique

Suzanne Marty nous présente un livre frais avec une chick-lit. Comment aborder la future quarantaine lorsque l'on est une femme célibataire qui n'a pas eu de relation sexuelle depuis 10 ans ?
Flamme, notre personnage principale nous parlera de ses objectifs à atteindre avant de passer le cap. L'auteur raconte avec brio la difficulté de trouver quelqu'un passé l'âge de 30 ans "il y a pénurie de princes charmants" (p.21). 

Flamme quittera la capitale pour quelques jours et se rendra en vacances sur l'île d'Indinonis. Un passage me faisant penser aux "Bronzés". Elle y verra des animateurs et animatrices canons, des vacanciers célibataires avec qui elle aura des opportunités et se fera une amie qui emploira des termes équins pour parler des hommes.
Entre hommes de son âge ou jeunes de 18 ans qui lui proposeront des coups d'un soir ou de toute une vie, elle pourra y faire son choix avant de rentrer sur Paris. 


Je remercie Suzanne pour l'envoi de la version broché de son livre, ce fut un réel plaisir de reprendre une lecture sur papier et qui plus est dédicacé. Le titre pourrait faire croire que cela se passe à Noël mais en réalité c'est une histoire sur l'espoir ;) 
L'écriture est fluide et l'humour bien présent, notion très importante dans une chick-lit avec une héroïne quelque peu maladroite.

La couverture est sympathique et a fait fureur à la maison quand mes fils sont tombés dessus. Surtout quand mon mini de 4 ans a demandé si c'était moi qui avait posé sur la photo.

Bref encore merci Suzanne.

Vous pouvez retrouver son livre sur amazon en version broché et ainsi découvrir son autre livre qui aborde également les notions de l'amour, qui est au prix de 0.99 € au format Kindle en ce moment.

dimanche 3 décembre 2017

Le mensuel du rat de bibliothèque 11-2017

4 livres
  1 229 pages lues
Challenge sur l'année 9 741 / 20 001 pages
  (l'an prochain je ne viserai que les 10 000 pages)
 
Pour beaucoup, les chroniques sont sur le site de Livraddict, je viendrais corriger dès que j'aurai tapé mes propres chroniques sur le blog, suite aux partiels je serai à jour (bientôt !!)
Pour cela, cliquez sur le livre en question.
 
En novembre, j'ai eu l'occasion de découvrir 2 livres via le site de SimPlement en Service Presse. 2 jolies lectures féériques auxquelles je vous invite à découvrir les auteurs.
 
Entre II Mondes - Livre I : Réminiscences
de D. Lygg
http://izziedor.blogspot.fr/2017/11/lecture-43-entre-ii-mondes-livre-i.html
 
Cornwand : Léa et Paterson
de Sylviane Blin
http://izziedor.blogspot.fr/2017/11/lecture-44-cornwand-lea-et-paterson-de.html

Mais aussi un Service Presse avec la maison d'éditions RISE

Le réservoir de Sajuta
d'Emmanuelle Amadis
http://izziedor.blogspot.fr/2017/11/lecture-42-le-reservoir-de-sajuta.html

Et enfin, une lecture pour préparer le concours bibliothécaire

Les métiers du livre et de l'édition 2016-2017
de Hélène Bienaimé, Marie-Lorène Giniès & Laétitia Person
http://www.livraddict.com/biblio/livre/les-metiers-du-livre-et-de-l-edition-editeur-libraire-bibliothecaire-imprimeur.html

 

jeudi 30 novembre 2017

{ Lecture } # 44 Cornwand : Léa et Paterson de Sylviane Blin

"Cornwand : Léa et Paterson" (2017)
Sylviane Blin
Auto-édition
254 pages
Ebook 

Synopsis

En apparence, Léa est une adolescente comme les autres. Mais les apparences sont souvent trompeuses. En effet, depuis quelque temps, la jeune fille se doute bien qu’elle est différente de ses camarades, sans savoir expliquer cette différence ni pouvoir en parler à quiconque. Alors elle ne partage ce lourd secret qu’avec son chat, Paterson… Jusqu’à l’été de ses 15 ans, au cours duquel elle passe ses vacances chez sa grand-mère, Wenny, qui lève une partie du mystère. Oui, Léa est différente. Oui, elle est dotée de fabuleux pouvoirs. Et, oui, elle vient du monde fantastique de Cornwand. À peine Léa a-t-elle eu le temps de se faire à cette idée qu’elle est précisément envoyée en mission sur la terre de ses origines, menacée par un danger de destruction imminent. Fragon Kyrius, le mage noir, assoiffé de vengeance, a juré la perte de cette paisible contrée et de tous ses habitants. Mais de quoi veut-il se venger ? Et pour quelle raison cherche-t-il particulièrement à faire périr Léa ? Risquant leur vie à chaque instant, et bravant sortilèges, monstres et démons, Léa et Paterson se jettent dans l’aventure pour obtenir les réponses à leurs questions et sauver Cornwand. Cependant, toute vérité est-elle bonne à découvrir ?

À travers ce roman d’aventure ébouriffant, Sylviane Blin trace le parcours initiatique d’une jeune fille en quête d’identité et désireuse de trouver sa place dans le monde, comme tous les gens de son âge.

 


Chronique

Une très belle histoire qui a su me faire sourire dès le début. Cela fait un moment que je suis en quête d'un livre où les personnages ont la même profession que moi. Bon notre héroïne n'a que 15 ans mais elle compte reprendre la boutique de papa ! Son père est pharmacien, ouiii, avouez que cela est rare dans un livre. Bon je ne suis pas pharmacienne mais je suis la préparatrice toujours présente à son comptoir. Bref. Peu importe pour beaucoup d'entre vous mais pour moi ce fut un poil l'extase pour mon défi Lecture 2017.

Sinon, étant également passionnée de la Bretagne (seule région où je passe pour quelqu'un de chez eux), ce livre est une petite mine d'or pour réveiller les contes et légendes celtes. Je dis bien celte et non breton car nous retrouverons aussi quelques créatures irlandaises.

Enfin, passons aux choses plus intéressantes ! L'écriture est fluide et nous embarque avec charme. Sylviane a su nous décrire chaque personnage mais surtout les divers paysages comme si nous y étions.

Notre petite héroïne, Léa, part en vacances en Bretagne, chez sa grand-mère, pour quelques jours. Elle se sait différente par rapport aux autres enfants de son âge, en effet Léa est une fée.

L'auteur nous fait voyager dans un monde magique en danger, où Léa accompagnée de son chat, Paterson (pas si chat que ça), et de deux autres amis feront tout pour le sauver tout en apprenant des choses sur eux.  Ils commenceront par une quête où il va falloir apaiser une vuivre qui souhaite mettre à feu tout le village de Cornwand. Puis, Léa se laissera emporter par la quête de vérité et d'accomplissement de recherches qui n'ont pu aboutir avec la disparition de son grand-père.

En guest star, nous aurons des apparitions de Merlin ! Qui sera le grand patron du monde enchanté et donnera les quêtes aux jeunes gens.







Encore merci à Sylviane Blin pour sa patience et sa confiance. Ce fut un réel plaisir de collaborer avec elle. Pour ceux qui ont été fan de Harry Potter, la magie ne s'arrête pas. D'autres auteurs arrivent à nous bercer avec la magie des mots. J'espère voir un jour une suite à ce livre :).

Un livre qui s'adresse également aux personnes qui aiment beaucoup l'univers des légendes bretonnes.

{ Lecture } # 43 Entre II Mondes - Livre I : Réminiscences de D.Lygg / SP avec les Editions HJ

"Entre II Mondes - Livre I : Réminescences" (2014)
D. Lygg
Editions : Editions Hélène Jacob
 258 pages
Ebook

Synopsis

À Hidden Hills, petite ville de la province d’Alberta dans les Rocheuses canadiennes, Moïra mène une vie sans histoires aux côtés de ses grands-parents adoptifs. Mais très vite, la jeune femme découvre que sous les aspects d’une vie tranquille et ordinaire peuvent se cacher bien des secrets. C’est au travers de ses rêves et de sa relation naissante avec un jeune homme nommé Tristan, qu’elle se sent troublée.

Elle prend véritablement conscience de sa différence lors de l’apparition d’étranges phénomènes liés à ses nouvelles capacités, qu’elle doit apprendre à maîtriser rapidement. Mais ses dons l’éloignent malgré elle de ceux qu’elle aime. Ils font également de Moïra la proie d’êtres mal intentionnés, des créatures œuvrant pour le compte de leur puissant maître resté dans l’ombre, et venues d’un monde ancien et oublié par les Hommes.

Heureusement, la providence mettra sur son chemin un allié aussi précieux que redoutable appartenant à l’Ordre Sacré des Gardiens du Temple. Envoyé sur Terre, il aura pour mission de retrouver les traces d’une activité anormale dans le monde humain.

Car la saison sombre approche et avec elle la fête de Samain, ouvrant le passage entre les deux mondes...

 


Chronique

Réminiscences est le premier livre d'une trilogie de la saga "Entre II Monde". Le titre dit tout, nous avons bien 2 mondes, le notre et l'autre monde où nous retrouvons des fées, des gardiens et bien d'autres créatures qu'elles soient viles ou gentilles.
Le récit est élaboré de deux façons différentes. Nous avons un récit à la première personne avec notre héroïne, Moïra, jeune "ado" de 18 ans mais aussi une description extérieure.

L'histoire commence par un rêve de Moïra, les rêves sont fréquents, étranges et les réveils assez tumultueux. En effet, entre migraines,  blessures qui disparaissent ou somnambulisme il y a de quoi perdre la tête.

Moïra évoluera au fil des pages et apprendra beaucoup sur elle et sur ses vrais parents, elle sera accompagnée de ses amis dont Nel sa meilleure amie depuis petite et Tristan, tout fraichement son amoureux.

Les personnages éveillent notre curiosité. Tristan, ce que l'on peut appeler le petit ami de Moïra aura un caractère bienveillant face à elle et je me demande s'il ne trouvera pas son petit secret dans les prochains tomes, car là il chauffe.
Sa meilleure amie par contre, Nel, qui fut un personnage des plus lambda depuis le début arrive à nous faire tiquer. Elle ne semble pas être qu'une simple amie, le tome 2 pourrait répondre à pas mal de questions à son sujet. Ses parents sont également concernés, sont ils réellement humains  ?
Et puis, nous avons le grand protecteur de Moïra, Alastar, qu'elle rencontre enfin suite à l'agression de l'un de ses proches. Personnalité mystérieuse, protectrice également mais qui laisse des questions en suspens puisque lui même recherche des réponses. A la fin du livre, nous aimerions avoir de ses nouvelles, car oui pour moi c'est mon personnage préféré.

Je n'en dis pas plus :)


Merci aux éditions Hélène Jacob pour leur confiance avec le site de SimPlement :) Ce livre a été un vrai régal. Bien que le récit est parfait pour des adolescents, du haut de mes 30 ans (dépassés) j'ai été captivé par le livre. Je ne peux dire qu'une chose : ADDICTIF !! Rien que de finir un chapitre entraîne la lecture du suivant.
La fin du premier livre est si bien tournée que l'envie de découvrir la suite est présente.

mardi 28 novembre 2017

{ Lecture } # 42 Le réservoir de Sajuta d'Emmanuelle Amadis / SP avec Rise éditions


"Le réservoir de Sajuta" (2017)
Emmanuelle Amadis
Editions : Rise Editions
525 pages
Ebook



Synopsis

Des personnages aux passés douloureux et aux démons invisibles qui les dévorent... Alimenter le réservoir de Sajuta est vital pour que Sehir puisse enfin se relever de la catastrophe qui a bien failli décimer toute sa population. Calix, lui qui a commis l’irréparable, tente sans relâche de s’amender en cherchant comment le remplir durablement. Paria au sein de son peuple, il est pourtant celui qui trouvera un saju parmi les humains. Cet être qui, par sa nature, parviendra peut-être à les sauver et à permettre au réservoir d’illuminer à nouveau leur monde. Mais si Sofia est l’espoir d’un monde dont elle ignore tout, à l’instar de Calix, elle a des démons intérieurs qui la torturent et pourraient bien la détruire avant d’avoir accompli le prodige qu’on attend d’elle. Sofia survivra-t-elle à sa rencontre avec un être qui convoite ses émotions ? Toutes ses émotions ? Embarquez avec Calix et Sofia dans une histoire sombre au premier abord, mais pleine d'espoir et de lumière, qui parle de reconstruction, de pardon... et d'amour !

 

Chronique

Nous découvrons l'histoire du réservoir de Sajuta, dans un autre monde, qui après une mauvaise manipulation, se produit une catastrophe. Calix, l'un des protagonistes de Sehir fera tout pour réalimenter ce réservoir afin de faire re-vivre son peuple.
Il viendra dans notre monde, sur Nyka, afin de récolter les émotions des humains qui permettent de recharger le réservoir en énergie. Il tombera sur un saju, Sofia. Un saju est être qui amplifie ses émotions et recharge ainsi bien plus vite le réservoir.
Ces 2 personnages ont un passé assez lourd, que nous découvrirons au fur et à mesure de la lecture. Mais il s'avérera que ces personnages auront besoin l'un de l'autre pour panser leurs plaies. Beaucoup de questions sont en suspens dès le début, qui est Calix ? Quelle est cette faute et pourquoi souhaite-t-il s'amender ?

L'auteur a su nous happer avec sa plume. Nous aurons beaucoup de curiosités concernant les relations qu'on les individus du peuple de Calix entre eux. Suite à la catastrophe, nous apprenons qu'ils sont devenus immortels, ce qui peut être une bénédiction pour les uns s'avère être associé à quelques fardeaux pour eux, en effet les hommes ne peuvent jouir et ne peuvent avoir d'enfant.

Sofia, s'avèrera être un personnage attachant dans l'histoire, suite à un séjour en hôpital psychiatrique, elle écrit des romans afin de ne pas sombrer à nouveau. Elle découvrira qu'elle peut se laisser vivre sereinement auprès de Calix.

Les personnages qui feront parler d'eux également, Izaro, la Reine sur Sehir est un personnage assez détestable au début mais nous apprendrons à la connaitre et à l'apprécier. Victor qui fait beaucoup parler de lui au début et sera qualifié d'homme dangereux nous fera découvrir ses peines et nous comprendrons pourquoi il fut un séjour à l'hôpital psychiatrique avec Sofia.

Je dirai que mon personnage préféré fut Floris, l'homme chargé de surveiller Calix et de l'éliminer s'il a l'intension de commettre une nouvelle faute mais sera en réalité le meilleur ami de ce dernier et bon conseiller dans les relations avec Sofia.

Concernant la couverture du livre, j'en parle rarement dans mes chroniques mais cela reste un facteur important lors de mes choix de lecture. Une couverture simple mettant en valeur Sofia avec des pièces mécaniques. Une couverture non surchargée aux couleurs neutres, elle est simple et donne envie de découvrir le récit. Et puis, je peux le dire après lecture, correspond très bien au contenu.

Je ne dirais rien de plus afin de ne pas spoiler l'histoire mais je recommande fortement ce livre pour les personnes appréciant ce genre mêlant romance et fantastique. Mais attention ce livre s'adresse à un public adulte.


Je remercie beaucoup Rise Editions, une toute jeune et nouvelle maison d'éditions, pour ce Service Presse. Je n'aurai jamais pensé que ce livre me rendrait accroc. Emmanuelle Amadis a su conclure son récit comme il se doit, bien que j'ai eu de la peine, cette fin ne nous laisse pas sur notre faim. Si RISE a encore besoin d'une chronique qu'elle n'hésite pas, je lève la main :)

vendredi 10 novembre 2017

{ Lecture } # 41 L'Ultime Element d'Aviscène

"L'Ultime Element"
Aviscène
150 pages
Ebook


Synopsis

Roman philosophique et spirituel à l'intention des Croyants et des Athées où le personnage principal entreprend un grand voyage à la quête du sens. Inspiré de méditations sur les livres sacrés du bouddhisme, judaïsme, christianisme et islam, ce livre interpelle le lecteur sur la notion de la foi, en mettant l'éclairage sur une dimension linguistique bien oubliée.

 

Chronique

Le mois de novembre commence avec un nouvel Service Presse via SimPlement. Je découvre un essai philosophique, spirituel d'Aviscène. Le pseudonyme de l'auteur laisse songeur, nous aimerions en savoir plus, ceci dit dans ce mystère il arrive à soulever des questions sur notre société grâce à son personnage le Questionnement.

Le Questionnement voyagera dans différents villages, des Croyants, de Passages et celui des Sciences. Dans chaque villages, il posera avant tout une question à certains de ses habitants "Etes-vous croyant ?" : cette simple question donnera des réponses différentes par rapport aux villages et non par rapport aux différentes religions. 
Se proclamer croyant fait-il de nous des personnes qui se posent des questions et nous permettant de vivre en harmonie avec les autres ? Mieux vaut il être quelqu'un suivant une religion sans se dire croyant puisque suivant une quête spirituelle ? Ou mieux vaut il être un athée qui se refuse de comprendre les religions ? Doit-on se refuser l'étude des livres religieux pour être un scientifique ? Les villages se font la guerre, enfin 2 en particulier étant convaincus "d'être assis sur la Vérité", le 3ème subissant les passages mais laissant la porte ouverte à la connaissance.

Il rencontrera un agnostique qui dira qu'il ne faut pas être catégorique et ainsi laisser la porte ouverte au questionnement. "Le scientifique doit se laisser emporter par sa nature curieuse et son envie de découverte". L'athéisme serait le reflet des croyants.



Merci à Aviscène de m'avoir proposé la lecture de son livre, je me suis régalée dans la découverte des différentes religions. L'auteur décrit avec brio les lieux de culte mais également les différentes liturgies : bouddhiste, catholique, musulmane ...
Nous arrivons à retrouver foi en l'être humain tout simplement à travers les pages. Comme je l'ai dit dans d'autres articles, nous sommes capables du pire comme du meilleur. Et un jour, nous serons bien capable de vivre tous ensemble selon nos convictions propre. Je peux paraitre utopiste mais j'y crois.

vendredi 3 novembre 2017

Le mensuel du rat de bibliothèque 10-2017

  4 livres
  860 pages lues
Challenge sur l'année 8 512 / 20 001 pages
 
 
Pour beaucoup, les chroniques sont sur le site de Livraddict, je viendrais corriger dès que j'aurai tapé mes propres chroniques sur le blog, suite aux partiels je serai à jour (bientôt !!)
Pour cela, cliquez sur le livre en question.
 
En octobre, j'ai eu l'occasion de découvrir 2 livres via le site de SimPlement en Service Presse. 2 jolies lectures auxquelles je vous invite à découvrir les auteurs.
 
La Clé d'Oriane de Leslie Héliade
Une lecture geek pour les amateurs de jeu vidéo en ligne
http://izziedor.blogspot.fr/2017/10/lecture-38-la-cle-doriane-de-leslie.html
 
Les petits yeux étoilés de Bruno Madelaine
Avec la découverte du syndrome de Williams-Beuren

Puis, j'ai découvert un livre de Pascal Picq mis en valeur à la Bibliothèque de la commune. Ca tombe bien, je voulais lire un de ses livres.

Et pour finir, dans l'objectif de passer le concours Bibas
Être bibliothécaire de Claude Poissenot et Sabine Noël
http://www.livraddict.com/biblio/livre/etre-bibliothecaire.html

 
Et vous ? Quelles ont été vos lectures du mois d'octobre ?

mercredi 1 novembre 2017

{ Lecture } # 40 Les petits yeux étoilés de Bruno Madelaine

"Les petits yeux étoilés"
Bruno Madelaine
212 pages
E-book

Synopsis

Notre société de consommation aime étiqueter, tracer et catégoriser tous ses produits. Si vous voulez y trouver votre place, il vous faudra entrer sagement dans une des cases qu'elle vous aura réservée. Inutile d'essayer d'en changer en cours de route, la colle utilisée est bien trop forte. Moi Simon Renaud, jeune handicapé de 18 ans, n'ai pas pu échapper à cette règle dès ma naissance : " 3.720 kg, Origine France, Viande génétiquement modifiée, AOC Syndrome de Williams & Beuren, élevé en Institut medico-educatif et nourri pendant 18 ans par alimentation entérale hypercalorique. " Or, je compte bien par le récit extraordinaire de mon histoire, faire voler en éclats chacune de vos certitudes. Jamais plus vous ne verrez le handicap de la même manière. Il se pourrait bien d’ailleurs que celui-ci vous offre l’extraordinaire opportunité de dépasser vous aussi vos propres difficultés et peut-être même de changer radicalement votre vision de la vie. Alors certes, je suis un être différent, mais pas exactement comme vous pouvez le penser et surtout bien plus encore que vous ne l'imaginez... " Vous dites que je suis différent, or moi je pense que vous êtes tous les mêmes " Simon Renaud

 

Avis

Il est vrai que l'on n'a pas beaucoup de retour sur l'handicap et comment ces personnes le vivent au quotidien. Bruno Madelaine a su en parler comme il se doit. Un livre particulièrement touchant, avec ma lecture précédente, cela mène vraiment à re-considérer nos relations sociales. 
L'auteur nous présente une belle histoire, touchée directement, elle est tirée d'une histoire vraie, les faits étant réels. En effet, l'enfant de l'auteur a un handicap et celui-ci tourne en dérision le quotidien et le futur comme il le fait savoir dans son avant-propos.

L'histoire est particulièrement humaine. Le jeune homme de 18 ans a qui il manque quelques chromosomes nous apprend que sa famille est restée soudé malgré tout toutes ces années. Son grand-frère, son héros, lui a permis d'apprendre qu'il se pourrait qu'il puisse manger à nouveau comme tout le monde, c'est-à-dire par la bouche. Malheureusement, il ne mange que par voie entérale, cela demande beaucoup d'effort logistique pour toute la famille qui ne peut pas se déplacer facilement. De plus, il y a souvent des pertes de bouchons et pour le remettre, on comprend toute la souffrance que notre petit héros endure à chaque fois.

Mais cette histoire parle d'amour également, pas seulement cet amour envers sa famille mais d'un amour entre 2 adolescents et l'image que l'autre pense de soi. Viendra ainsi des peines de cœur : ce qui en fera quelqu'un de tout à fait normal :)

Bref, une quête pour la normalité, mais en fait, qu'est ce que la normalité ? Est-ce le fait d'être conforme aux normes qui fait de nous des personnes normales ?



Un service presse via le site de SimPlement, une lecture courte et rapide nous apprenant beaucoup sur le syndrome de Williams-Beuren et le manque de tact de certains médecins. Mais n'oublions pas que d'autres médecins arrivent à redonner foi en la vie.
J'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur qui m'a embarqué dans son récit comme si je me retrouvais au milieu d'un film.
Merci Bruno Madelaine pour sa confiance.

mardi 31 octobre 2017

{ Lecture } # 39 Qui va prendre le pouvoir de Pascal Picq

"Qui va prendre le pouvoir ? Les grands singes, les hommes politiques ou les robots"
Pascal Picq
336 pages
Éditions : Odile Jacob

Synopsis

"C'est nous qui éliminons les grands singes et qui créons les robots. Comment apprendre à vivre avec ces nouvelles intelligences artificielles pour assurer un futur meilleur à l'humanité ? Ma réponse d'éthologue et de paléoanthropologue est qu'il nous faut d'abord comprendre les intelligences naturelles qui accompagnent notre évolution, à savoir celle des singes et des grands singes. Sinon nous serons les esclaves des robots." P.P. Ce livre plein d'humour nous apprend beaucoup sur nous-mêmes, sur les hommes (et femmes) politiques, sur les grands singes... et les robots. Ce livre est aussi un bestiaire à clés, où toute ressemblance avec des personnages existants risque de ne pas être pure coïncidence...

 

Avis

Grande passionnée d'éthologie et souhaitant y découvrir encore beaucoup de choses, ce livre a été un vrai régal. Pascal Picq a su me faire re-découvrir le monde des singes. Une petite piqure de rappel également pour nous rappeler qu'il ne faut pas oublier que les singes sont nos frères donc nous sommes également des animaux. Bien plus proche que nous le pensons, pas qu'avec nos chromosomes mais aussi dans notre société. Ainsi d'"arrêter de mépriser les intelligences les plus proches de nous dans la nature actuelle" (p.13).

Pascal Picq a su mettre les points sur les i sur les politiciens ... tout en abordant le sujet de notre dernière révolution, la numérique !

Dans la première partie de son ouvrage, il nous libre quelques similitudes (puisqu'il ne faut pas faire d'anthropomorphisme) entre les différents singes et nous. J'ai ainsi pu découvrir qui sont les babouins hamadryas à toison grise, où ils vivent et ainsi voir que les premiers éthologues, après observation de ces singes, mâles qui combattent avec les canines et les femelles qui évitent les tumultes, en ont conclut sur la supériorité des mâles. En continuant la lecture du livre et les découvertes faites dans le cadre des observations on peut aussi dire que les femelles étaient aussi des Reines Elizabeth.

Picq envoie sa pique (ça me démangeait) avec ce cri d'alarme concernant l'orang-outang qui est le plus proche de l'extinction. Ils sont bien plus nombreux dans les parcs que dans la nature.

Il aborde aussi la question sociale, comment les singes se comportent entre eux entre dominant et dominé. Rappelant ... tout simplement nous.

Dans la 2ème partie de son essai, Pascal Picq fait référence à Machiavel. Une partie assez orientée sur les chimpanzés et la politique.

Enfin, dans sa 3ème partie, il fait référence à la Planète des singes à la planète des robots. Clin d'oeil à de grands films mais n'oublions pas la base. La planète des singes fut un livre (et il l'est toujours) de Pierre Boulle (et on ne rêve bien il s'agit bien d'un auteur français). Il parlera du "syndrome de la planète des singes" : le fait que les femmes et les hommes soient servis par des machines et des grands singes perdant ainsi leur part d'humanité.






Une découverte faite à la Bibliothèque, je me suis écartée du droit chemin, je ne devais prendre que des livres pour préparer mon concours bibliothécaire. Ceci dit c'est sans regret.
J'ai ainsi pu prendre quelques mots de vocabulaire en anglais ou du moins de nuance. En français, nous ne le faisons pas mais il y a une distinction entre les grands singes et les autres.
Un livre qui a pu me rappeler le livre de Jane Goodall, ou rappelant le film sur Dian Fossey, mais aussi avec l'envie de découvrir De Waal.

Aujourd'hui, quelques jours après qu'un robot ait pu avoir une nationalité dans un pays, ce livre est vraiment intéressant à lire. Cela mènera a quelques réflexions personnelles ou non. A savoir : est-ce que les robots ont déjà plus de droit que nous ?

dimanche 15 octobre 2017

Nos abonnements à Max de l'école des loisirs 2017-2018 - ANIMAX

Suite à mon article de la semaine dernière, sur le notre abonnement KILIMAX pour Mister Tortue ... je vous parle, aujourd'hui, de notre abonnement à ANIMAX pour Mister Lézard.

Un abonnement qui concerne les enfants entre 7 et 9 ans, sachant que notre loustic est en CE1 et qu'il se débrouille assez aisément en lecture.
Comme précédemment, il s'agit d'un abonnement au prix de 39 € pour 8 livres. L'enfant recevra un livre par mois de novembre à juin.



Novembre
"Les aventures de Lester et Bob" d'Ole Könnecke
64 pages

Synopsis : Bob est un ours, Lester est un canard. Bob se tait, Lester parle à tort et à travers. Bob est un peu sauvage, Lester très populaire. Bob fait de très bons gâteaux, Lester le malin se débrouille pour les manger. Bref, ils sont les meilleurs amis du monde.

Décembre
"Trois petits contes" de Grégoire Solotareff et Nadja
120 pages

Synopsis : Le saviez-vous ? Le Père Noël a un frère jumeau très méchant. Un horrible rat oblige les souris à voler les jouets des enfants. Quand un chien dit NON, c'est qu'il y a de l'injustice dans l'air. Ces vérités nous sont révélées par ces contes pas si petits...

Janvier
"Les chaussures sont parties pour le week-end" de Catharina Valckx
96 pages

Synopsis : Une pendule qui parle, des danseurs en chaussettes, un vendeur de dinosaures âgés de 65 millions d'années, un garçon aux mains immenses, une sorcière sensible : voilà quelques-uns des personnages de ces trois piécettes fantaisistes, musicales et faciles à monter !

Février
"Joyeux anniversaire Chien Pourri !" de Colas Gutman et Marc Boutavant
80 pages
ça tombe bien, en février c'est également l'anniversaire de mon loustic

Synopsis : Pauvre Chien Pourri qui n'a jamais fêté son anniversaire ! Heureusement, son fidèle ami Chaplapla va l'aider à combler ce manque. Il reste à trouver le cadeau idéal. Et là, tout se complique. Car ce qui ferait plaisir à Chien Pourri, c'est de retrouver sa maman...

Mars
"La boîte rouge" de Carl Norac et Stéphane Poulin
36 pages

Synopsis : Le grand-père de Luna lui a confié une mission. De Kawawachikamah jusqu'à Montréal, elle doit transporter un colis précieux pour un ami malade. A cheval à travers la plaine, à pied à travers les forêts, Luna veut que son grand-père sorcier soit fier d'elle.

Avril
"Krol le fou" de Sigrid Baffert et Aurore Callias
80 pages

Synopsis : Un jour qu'Edgar contemplait tranquillement l'océan, un drôle d'oiseau s'est posé sur son banc et lui a demandé un service : l'aider à écrire un CV pour changer de métier. C'est fou ! Et on peut le dire, puisque Krol l'oiseau est justement un fou de Bassan.

Mai
"Le petit Réparateur d'insectes" de Nastasia Rugani et Charline Collette
72 pages
Mister Lézard a hâte de découvrir ce livre

Synopsis : Réparateur d'insectes ? Le métier se transmet de père en fils. Aussi, ce matin, c'est Noc qui succède à son retraité de père. A l'aide de son aiguille d'argent, il va recoudre une aile par-ci, une patte par-là. Le problème, c'est que Noc a très peur des insectes...

Juin
"Comment fabriquer son grand frère" d'Anaïs Vaugelade
64 pages
Ce livre aussi est en tête du top des découvertes lecture de l'année

Synopsis : Zuza n'a pas de grand frère. Alors elle décide de s'en bricoler un, à l'aide de ses amis et d'une encyclopédie. Squelette en bois, tendons en élastiques, muscles, cerveau, et du ketchup pour le sang... tout y passe ! Mais quand  le grand frère sera fini, comment le faire bouger ?

dimanche 8 octobre 2017

Nos abonnements à Max de l'école des loisirs 2017-2018 - KILIMAX

Après vous avoir proposez le coin littéraire des enfants et afin de laisser Mister Lézard parler de ses dernières lectures, nous nous sommes abonnés à l'école des loisirs cette année en passant par l'école. Et pour éviter toute crise de larmes, nous avons abonné Mister Tortue également.

Beaucoup d'entre vous connaissent, mais pour ceux qui ne connaissent pas, je vous fais un bref petit topos sur ce que l'on va recevoir. Avant de commencer, chaque mois, les enfants recevrons 8 livres, 1 par mois de novembre à juin. Et pour les parents curieux et accessoirement soucieux, il est possible de télécharger des dossiers pédagogiques pour chaque livre.

Commençons par le plus jeune, Mister Tortue, 4 ans en grande section de maternelle. Il se voit abonné à Kilimax, une formule pour les 5 à 7 ans. Pratique pour les loustics qui commencent à déchiffrer les livres, entre autre les "le-la-les-un-une..." et qui débutent en écriture. Ici, il aime son histoire le soir et gare à maman si elle oublie de lui dire qui est l'auteur se son livre. L'esprit rat de bibliothèque de génération en génération à la maison.



Novembre
"Henri est en retard" d'Adrien Albert 
36 pages

Synopsis : "Pour arriver à l'heure à son école chérie, avec des parents cloués au lit, il faut un Papi motard mais aussi beaucoup d'idées et d'audace. Ça tombe bien : il a tout ça, Henri !" 
Intérêt pédagogique : la notion du temps et de l'espace mais aussi découvrir de nouveaux animaux.

Décembre
"Blaise 3 en 1" de Claude Ponti
80 pages

Synopsis : "Blaise, le poussin masqué, adore inventer des jeux et déclencher des catastrophes rigolotes en bricolant, faire peur à ses amis poussins, et puis tout arranger. En voici trois exemples."
Intérêt pédagogique : calligraphie, notion du vent ...

Janvier
"Dessine-moi un petit prince" de Michel Van Zeveren
48 pages

Synopsis : "Dans sa classe, un autre mouton dessine trop bien les petits princes. Alors Petit Mouton se sent nul. Il ne sait pas dessiner. Enfin, c'est ce qu'il croit. Car il va trouver  son style ..."

Février
"Dragon chéri" d'Isabelle Bonameau
36 pages
et il ne s'agit pas de GOT ;)

Synopsis : "Léonie rêve de dompter les dragons, comme Tata Zaza l'exploratrice. Elle se voit déjà en train de voler, à cheval sur un dragon géant. Mais c'est un tout petit qu'elle rencontre..."

Mars
"Le poisson rouge de Nanami" de Yuichi Kasano
36 pages

Synopsis : "Nanami se pose beaucoup de questions avant d'accueillir son poisson rouge rien qu'à elle : où et comment est-il né ? Où vivait-il avant ? A-t-il toujours été de la même couleur ?"

Avril
"Le bain de Mammout" de Satomi Ichikawa
40 pages

Synopsis : "Tandis qu'Appos fait prendre son bain à Mammout l'éléphanteau sacré, la mousson se déchaîne, la rivière déborde ! Heureusement, ensemble, les deux enfants n'ont peur de rien..."

Mai
"Un enfant parfait" de Michaël Escoffier et Matthieu Maudet
36 pages

Synopsis : "Ils ont voulu un enfant sage, poli, propre, intelligent... et ils l'ont acheté. Le problème, c'est que en grandissant cet enfant se met à vouloir des parents aussi parfaits que lui."

Juin
"Cambouis" de Geoffroy de Pennart
40 pages

Synopsis : "Cambouis, c'est Cendrillon en garçon. Enfin : en chien. Garagiste, as de la mécanique, il a un rêve fou : devenir choriste. Un jour, sa route croise celle de Lady Wawa, la rock-star..."

Parlons de ce qui fâche maintenant ;) le prix !! En passant par l'école, l'abonnement me revient à 38 € au lieu de 52 € en abonnement individuel. Une baisse de prix non négligeable quand on a 2 monstres qui adorent les livres et il ne faut surtout pas oublier les parents. Chaque livre doit avoir un prix à 10 € minimum.

La prochaine fois, je vous parle de la sélection pour mon grand.

LinkWinthin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...